sac à dos
Sac à dos : l’indispensable à emporter avec vous !

C’est suite à la demande d’un participant lors d’une randonnée que j’ai décidé de rédiger cet article sur le contenu du sac à dos. La tâche peut paraître facile, et pourtant elle mérite d’être détaillée car il y a souvent des oublis qui causent quelques tracas !

Voici donc une liste et des astuces pour faire ce que l’on appelle votre « fond de sac ». Vous pouvez la compléter en fonction de vos propres besoins, de la météo et de la saison.

Les indispensables pour le secourisme :

  • Le sifflet est indispensable en montagne ! Que vous partiez seul ou à plusieurs, il facilite le repérage pour les secours. Vérifiez s’il est déjà  intégré aux sangles de poitrine de votre sac à dos. Sinon, vous en trouverez pour 1€ dans vos magasins de sport préférés… Accrochez-le alors à l’extérieur de votre sac, à un endroit facilement accessible.
  • Votre téléphone portable, bien chargé ! Le numéro à composer est le 112 (demandez les secours en montagne, qui sont plus spécialisés). La charge de la batterie est un point de faiblesse non négligeable : celle-ci peut vite baisser si les températures sont basses ou si vous n’avez pas de réseau, à force de le chercher.
  • Une couverture de survie. Certaines sont à usage unique et sont de moins bonne qualité. Choisissez-la avec une bonne résistance et réutilisable.
  • Une bougie ou des allume-feux avec briquet ou allumettes. Pourquoi ? car il est très utile de créer un « point chaud » en cas de blessé, de froid, d’attente des secours si vous êtes perdu. Pour cela, une bougie placée sous une couverture de survie montée en tente ou posée sur votre tête assis est très efficace.
  • Une petite frontale, bien chargée.
  • Une trousse à pharmacie : celles vendues toutes prêtes sont un bon début, à compléter avec d’autres éléments. Pensez à vérifier les dates de péremption et l’état de vos produits régulièrement. J’ai eu par exemple un ruban adhésif qui ne se déroulait plus car il avait pris la chaleur !
Sifflet du sac à dos

Voici une base pour assurer les premiers soins en cas de besoin :

  • Vos médicaments quotidiens pour les douleurs au ventre, les migraines…
    • Du savon pour vous nettoyer les mains ou les plaies (les petits fournis dans les hôtels sont parfaits !)
    • Un antiseptique (personnellement j’ai un petit spray qui m’a été utile plusieurs fois)
    • Une pince à épiler pour les échardes, et une pince à tiques
    • Pour faire un bandage : des épingles à nourrice et des bandes élastiques non collantes (de type Velpeau, de 6 cm de large).
    • Des compresses stériles et des petits ciseaux pour les couper au besoin
    • Des pansements de différentes tailles, voire anti-ampoule aussi
    • Du sérum physiologique en petit flacon
    • Un rouleau de ruban adhésif
    • Et du sucre ! Utile en cas d’hypoglycémie par exemple. Les sachets pour le café sont un bon format.

Pour gagner en légèreté, vous pouvez bien sûr retirer tous les emballages encombrants. Mon astuce est de placer ensuite les petits éléments dans des sacs congélation de petit format. Vos affaires de secours restent au sec en cas de pluie et s’abiment moins lors de vos marches !

Les indispensables pour le confort de la journée :

La carte de votre randonnée ! Cela peut paraître inutile de le préciser, et pourtant de nombreuses personnes partent sans et se perdent. Par ailleurs le gps ne suffit pas, en cas de souci de réseau ou de batterie. Prenez au moins une impression de la zone où vous souhaitez vous rendre si vous souhaitez vous alléger.

De l’eau en quantité suffisante, soit 1,5l à 3l pour la journée. Se retenir de boire pour moins porter est une fausse bonne idée. Votre organisme va vite se fatiguer (vous perdez 10% de vos capacités chaque heure passée à vous déshydrater).

Des mouchoirs en papier et quelques feuilles de papier toilette. Si possible avec un sac pour remporter votre papier chez vous, ou à défaut un briquet pour brûler votre papier et ne rien laisser chez Dame Nature 😉

Bien sûr de la crème solaire, un bon chapeau et des lunettes de soleil adaptées à la montagne (catégorie 3 voire 4 si vous êtes en haute montagne).

Des snacks pour l’énergie et le réconfort en plus de votre pique-nique. Et des sacs poubelle pour tout remporter (voire faire un petit geste pour la nature en ramassant quelques déchets ci et là). Le couteau est également à glisser dans votre sac à dos (certains sont très légers et tout aussi performants, n’hésitez pas à me demander conseil).

Éventuellement un carré de sol pour vous assoir sur des sols caillouteux (pratique aussi sur la neige !). On en trouve des pliables en magasin.

J’ajoute aussi pour ma part des sacs étanches, trouvés en magasins de sport. Ils me permettent de prendre mon pique-nique sans salir le reste de mes affaires, se nettoient facilement et sont réutilisables.  

Et les indispensables pour le froid, la pluie ou le vent :

Une doudoune, très pratique car légère et facilement pliable. Choisissez-la de préférence avec une capuche pour protéger vos oreilles du vent ou du froid.

Des petits gants (sous gants), si possible imperméables, et un tour de cou (j’en ai toujours 2 car ils sont très légers et peu encombrants : un pour le cou et un mis sur les oreilles si le froid ou le vent s’invitent. Même en été ils sont importants car plus vous êtes en altitude et plus il fait froid. Par ailleurs la météo change très vite en montagne. Pensez également au bonnet si vous n’avez pas une doudoune avec capuche !

Une veste type gore-tex ou k-way pour la pluie et le vent. Avant achat, vérifiez son imperméabilité avec les mm de Colonnes d’Eau qui doivent être indiqués. Dès 15000 mmCE et des coutures soudées, vous avez un vêtement qui devrait supporter une bonne averse. Celles avec des ouvertures sous les bras ou sur les côtés sont intéressantes pour évacuer la transpiration, sinon vous êtes aussi mouillés dedans !

Éventuellement un pantalon de pluie, bien pratique car vous restez au sec et protégez aussi en bonne partie vos chaussures. Le choisir large pour passer au-dessus de votre pantalon et de vos chaussures sans avoir à vous déchausser.

Une casquette, car sous la pluie elle permet de ne pas avoir trop d’eau sur le visage.

Des sacs étanches pour ranger vos affaires les plus précieuses. A défaut des sacs poubelle pour emballer votre matériel. Vous n’imaginez pas le nombre de personne qui ont perdu leur téléphone ou abîmé leurs papiers avec la pluie !

Une housse étanche pour protéger votre sac à dos de la pluie ou de la neige. Il en existe de différentes tailles, vérifiez-bien l’étiquette.

Pensez aussi à des affaires de rechange que vous pouvez laisser dans votre véhicule en cas de pluie. C’est très appréciable d’avoir des chaussettes sèches 🙂

Et pour finir…

Il est possible qu’à la lecture de ce contenu vous vous disiez que votre sac à dos va être vraiment lourd… ou que tout cela n’est pas nécessaire… Pensez à faire des choix justes, pour votre sécurité en premier lieu, puis pour votre bien-être et votre plaisir ! Désormais les matériaux se font plus légers, moins encombrants et moins onéreux. Cela vaut la peine de les avoir dans le fond de sac.

Et si après cet article vous avez encore des questions sur le sujet, n’hésitez pas à les mettre en commentaire. Je me ferais un plaisir d’y répondre.

Amélie

4 Commentaires

  1. Damien

    Super, merci Amélie c’est exactement les infos que je recherchais.

    Juste pour compléter cet article est-ce que tu pourrais écrire un autre article sur le thème : “Comment convaincre une personne de porter mon sac à dos ?” ;-p

    Réponse
  2. Geo

    Cool, c’est bien complet ! Ca m’inspire pour faire une checklist sous forme de tableur. je te l’enverrai 😉

    Réponse
  3. Fache

    J’ai vue à la télévision c’est génial que vous faites Pour faire des randonnées et ça m’intéresse

    Réponse
    • Amélie Verdebout

      Merci beaucoup ! N’hésitez pas à nous rejoindre lors d’une prochaine sortie rando. Le programme vient de sortir !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.